• J'évite les pièges de la recherche spirituelle

     

    J'évite les pièges de la recherche spirituelle

    J'évite les pièges de la recherche spirituelle

     

    Je dois savoir où je vais - Je dois lutter pour y arriver - Travailler pour m'améliorer - Me fixer des délais - Attendre un miracle
    La croissance spirituelle doit être spontanée, les petits et grands événements arrivent de façon inattendue. L'éveil ressemble à un puzzle sans connaître d'avance l'image qu'il fournira. Les images ne sont jamais la même chose que le but.
    Pour le développement spirituel se produit aussi naturellement que le développement de l'enfance, mais sur le plan de la conscience plutôt que dans le domaine de la physiologie.
    Je dois être prudente : si je suis la carte d'un autre, je peux tomber dans un mode de pensée figée. Les vois figées, même celles consacrées à l'esprit, ne sont pas la même chose que l'état de liberté. Je dois glaner partout des enseignements et m'en tenir fidèlement à ceux qui me font progresser, tout en restant ouvert aux changement qui surviennent en moi.
    Le développement personnel est une réalité. Dépression, solitude et insécurité sont des expériences tangibles auxquelles je peux remédier. Mais si je cherche à atteindre Dieu ou l'illumination parce que je veux en finir avec la dépression ou l’anxiété, ou autres problèmes, ma recherche ne peut ne pas avoir de terme, c'est un espace de compréhension qui n'est pas simple. Si m'a conscience s'élargit, je peux ressentir une formidable amélioration personnelle. Mais, je dois avoir une très forte conscience de moi-même pour affronter les obstacles et épreuves qui jalonnent ma voie. Pour cela, il faut payer le prix : je dois abandonner mes limitations, ne plus me sentir comme une victime. Mais au contraire devenir l'acteur de ma voie.
    Pour ne pas que je sois déçue de la spiritualité et perdre ma motivation, je ne commence pas à me fixer des délais.
    Je fais des méditations régulière, du yoga, je lis des textes inspirateurs, je maintien le regard devant moi. J'observe des habitudes spirituelles qui demande un sens de la consécration. Sinon je deviens distrait. Je peux me donner un soutien pour ma croissance spirituelle, un maître, un groupe, un partenaire qui suit la même voie que moi, faire des retraites régulières, écrire un journal quotidien qui m'encourageront.
    Un miracle, c'est laisser Dieu faire tout le travail ; il sépare le monde surnaturel de ce monde, dans l'espoir que, un jour, le monde surnaturel vous remarquera. Il n'y a qu'une réalité une, ma tâche est de franchir les limites de la division et de la séparation. S'attendre à un miracle, c'est laisser les barrières fermées. Je reste toujours éloigné de Dieu, connecté à lui par mes désirs.

     

     

    « Se la couler douceAu coeur de mon jardin - Mes clématites »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter