• L’inconscient

     

    L’inconscient

    L’inconscient

     

    L’inconscient

     

    Si notre inconscient existe, alors nous ne sommes pas auto-défini mais on se construit par rapport à la relation que l’on a avec les autres (parents, entourage, société).

    Nous possédons un inconscient parce que nous avons eu un refoulement.

    Les autres nous donnent des interdits sociaux ou moraux qui nous procurent le refoulement.

    Enfant, on se construit en s’identifiant au modèle des parents, de notre famille et entourage, qui forment notre inconscient.

    Nous avons un inconscient parce que nous vivons au milieu des autres qui exigent de nous, le refoulement de notre part de nature qui s’oppose à la vie sociale

    “L’homme n’est humain que dans la mesure où il veut s’imposer à un autre homme, se faire reconnaître par lui."

    Au premier abord, tant qu’il n’est pas encore effectivement reconnu par l’autre, c’est cet autre qui est le but de son action, C’est de cet autre, c’est la reconnaissance par cet autre que dépendent sa valeur et sa réalité humaine, c’est dans cet autre que se condense le sens de sa vie.” Alexandre Kojève, Introduction à la lecture de Hegel, Tel Gallimard, 1947.

    L’inconscient

    “ On ne peut être juste tout seul, à l’être tout seul on cesse de l’être”. Merleau-Ponty, Eloge de la philosophie, Gallimard, 1953

     

    « La porteuse d'eauIcône »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter