• La sagesse du désir

     

    La sagesse du désir

    La sagesse du désir

     

    J’apprends à ne plus désirer l’impossible, à ne plus désirer ce qui fait mon  malheur.

    Je peux faire prendre à mes désirs, le chemin de ce qui est naturel et nécessaire, vers des objets de désir qui nous sont possible de satisfaire dans un cadre délimité par la nature.

    Des désirs  naturels : nécessaire à ma vie, à ma santé, à ma tranquillité.

    Des désirs naturels nécessaires : boire, manger,…

    D’autres désirs : le pouvoir, les honneurs, l’éternité, …

    Des désirs vains…

    Si Je ne désire plus l’impossible, cela me procure les bonnes conditions pour mon bonheur, avec une bonne santé physique et psychique, donc une absence de souffrance.

    Renoncer à l’impossible est un désir nécessaire  au bonheur, un choix qui mène à la santé du corps, à la sérénité de l’âme qui est le but pour acquérir une vie bienheureuse et pour éviter la douleur et l’angoisse.

    La tempête de l’âme se dissipe, je ne recherche plus sans cesse l’objet d’un manque de santé du corps et du trouble de l’âme.

    Je peux désirer les objets dont la satisfaction dépend de moi, qui sont possible à satisfaire.

    Mon bonheur vient de ma capacité à cesser de m’acharner à essayer d’obtenir ce qui ne  dépend pas de moi.

    C’est grâce à ma volonté et  à mon pouvoir de bien raisonner que je peux apprendre  à ne plus désirer l’impossible qui ne dépend  pas de moi, qui me fait souffrir, m’interdit le bonheur toute ma vie.

    Je peux désirer ce qui est possible qui me rend sage, je peux aussi changer mes désirs pour garder ma vie en ordre.

    “Ainsi, je suis libre car je veux que les choses arrivent, non comme il me plait, mais comme, elles arrivent.” André Didier

     

    « Au coeur de mon jardin - Mon étangLa Parade de la Nouvelle Année »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter