• La transe

     

    La transe

    La transe

     

    Concerne essentiellement la masse psychique. Il y a différents types et différentes profondeurs de transe. Nous ne tenons compte ici que de la transe lucide.

    En transe, les énergies naturelles de la masse psychique deviennent disponibles, d’autant plus disponibles que la transe est profonde. Cependant cette relation est à nuancer : au- delà d’un certain niveau de transe, on rentre en catalepsie, c’est-à-dire dans un état de suspension intérieure de la conscience.

    En catalepsie, on n’a aucune conscience, et au sortir de la catalepsie on ne saurait témoigner d’aucun vécu intérieur, tout comme on ne saurait dire ce qui est arrivé au corps physique.

    La réalisation transitique signifie que l’Être peut maîtriser la transe lucide jusqu’à un degré assez avancé.

    Pourquoi est-il possible de croire qu’on a atteint l’Eveil lorsqu’il ne s’agit que de la réalisation transitique ?

    Parce que la réalisation transitique a un rapport puissant avec la paix intérieure et avec le feedback émotionnel automatique polarisé selon l’amour et la joie.

    Ce n’est pas la transe en elle-même qui prête à confusion, il s’agit de son usage. En état de transe profonde, l’Être peut reprogrammer son système mental-émotionnel et acquérir ainsi une paix intérieure solide, tout comme il peut éduquer son système émotionnel et obtenir un phénomène automatique similaire à celui que rencontre le psychique extatique.

    Le vécu extérieur de la catalepsie peut parfois ressembler à l’extase, mais le vécu intérieur est très différent. La catalepsie est une suspension totale de la conscience, ainsi qu’une suspension avancée des fonctions organiques : le sensitif transitique peut rester en catalepsie durant des mois, sans respirer et sans s’alimenter…

    En état de transe, la conscience psychique prend le dessus sur la conscience cérébrale et peut exercer certaines fonctions sensitives à un degré plus ou moins avancé, sans qu’il s’agisse pour autant de capacités psychiques issues des centres psychiques eux-mêmes. La transe lucide nécessite un certain renforcement des cellules cérébrales du cortex frontal, et elle est parfaitement maîtrisée lorsque le centre psycho-créatif est activé au premier niveau.

    L’entraînement qui consiste à maîtriser totalement la transe est donc un entraînement qui doit aussi activer le centre psycho-créatif. La véritable transe lucide ne ressemble pas à un état de demi-sommeil, elle ressemble plutôt à une expansion du champ de la conscience, cette expansion est intérieurement perçue comme un véritable accroissement du « volume » et de la « surface » de la conscience, ainsi qu’une intensification des aptitudes mentales courantes, de même que l’accès à une nouvelle sphère d’aptitudes…

    L’Être en transe lucide peut plonger d’autres personnes en transe non-lucide et demi-lucide, mais un psychique télépathique est encore plus à même de réaliser une telle opération…

    Plonger une personne en transe n’est qu’une déclinaison particulière de l’influence psychique en général. Le sensitif transitique, le sensitif métamagnétique, le métamagnétique et le psychique télépathique sont capables d’induire facilement la transe chez une personne, le dernier beaucoup plus puissamment que les autres…

     

    « A toi Jean-Il !L'Autoguérison 7 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter