• Le Maître spirituel

     

    Le Maître spirituel

    Le Maître spirituel

     

    Chemin faisant, on peut chercher de l’aide auprès de quelqu’un de bien, qui a une plus grande connaissance et une plus grande maîtrise de l’esprit que nous.
    Quoique l’on fasse dans notre vie, on a toujours besoin de guides pour apprendre et progresser… Un guide, quand il s’agit de spiritualité, qui doit posséder toutes les qualités requises. Le risque est que, lorsqu’on est en état de confusion ou de faiblesse, on accorde sa confiance à un charlatan. Ce guide, il a tout à donner et à partager, il ne cherche pas sa gloire, ni le pouvoir, ni la richesse.
    Il aime avant tout, aider les autres à se libérer et il est l’exemple vivant de cette libération.  Au jour le jour, il rayonne de bonté et ne se laisse jamais aigrir par la souffrance.
     
    Un héroïsme discret au quotidien : « se lever le matin, être généreux, traverser les épreuves sans perdre sa joie. »

    La transformation intérieure est le travail de toute une vie
    Traquer sans concession toutes les ruses de notre ego, et dans le même temps, de nous témoigner un amour inconditionnel.
    Un maître est libre de l’ego, aucun désir de plaire, nulle volonté de manipuler n’entache sa compassion infinie. Il vit une cohérence sans faille, il peut nous sortir de nos illusions qui nous éloignent de ce qui est vraiment bien pour nous. Nous nous débattons parfois dans un fracas émotionnel. Il ne rajoute pas de la souffrance à l’autre. Il nous rappelle qui y a des réalités qui nous rappellent que tout n’est pas possible, que tout n’est pas permis, qu’on ne peut pas s’écouter soi-même indéfiniment. A quoi sert-il de ménager nos défauts et notre ego ? Nous avons une part d’ombre et de lumière...
    La vocation du maître spirituel est de nous arracher à la prison de l’ego en nous rapprochant de l’Éveil ou de l’union avec Dieu.

     

     

    « Notre belle langue.... le français.Mon image animée 12 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter