• Les Enfants qui travaillent dans le Monde

     

    Les Enfants qui travaillent dans le Monde

    Les Enfants qui travaillent dans le Monde

     

    Dans le monde, 1 enfant sur 10 travaille. Employés domestiques ou dans des mines, enfants soldats, ouvriers agricoles, trieurs de déchets, ... parmi les 168 millions d’enfants entre 5 et 14 ans travailleurs dans le monde, 85 millions d'entre eux sont soumis aux pires formes de travail. (esclavage, utilisation dans les conflits armés, prostitution, tri des déchets, trafic de stupéfiants, travail dans les mines…)

    L’Afrique sub-saharienne est la région du monde la plus touchée : 21 % des enfants, soit 59 millions d’entre eux, sont victimes de travail infantile. Cependant, ce fléau touche les enfants de tous les pays en développement : 9,3 % des enfants en Asie Pacifique, 8,8 % en Amérique Latine et 8,4 % au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

        La pauvreté, qui oblige les parents à envoyer leurs enfants travailler pour subvenir aux besoins de toute la famille.
        L’absence de certificat de naissance des enfants, qui ne peuvent ainsi prouver leur identité et leur âge face à une situation d’exploitation illégale.
        L’accès difficile à la scolarité et le système éducatif défaillant : frais de scolarité, violences à l’école ou sur le chemin de l’école, éloignement géographique,… sont autant d’obstacles à l’éducation et de facteurs aggravants au travail des enfants.
        Le faible niveau d’éducation et d'information des parents, qui ne connaissent pas l'impact négatif du travail sur leur enfant mais aussi la législation sur le travail infantile en vigueur et l'impact positif de l'éducation.
        L’intérêt des employeurs : les enfants sont une main d’œuvre « bon marché ». Ils peuvent également répondre à des exigences spécifiques pour effectuer certaines tâches (mines, tissage de tapis, etc.).
        Les crises humanitaires liées à une catastrophe naturelle ou un conflit, qui exacerbent la vulnérabilité des enfants et la transgression des législations en vigueur.

    1 fille sur 3 et 1 garçon sur 7 subissent des violences sexuelles dans le cadre de leur travail dans le monde. De plus, les violences sexuelles dont ils peuvent être victimes sont sources de grossesses précoces et de contraction de maladies sexuellement transmissibles comme le VIH/Sida.
    Les enfants travailleurs ne peuvent pas suivre une scolarité normale. Déscolarisés, ils sont privés de leur liberté de choisir leur avenir.
    Violences : maltraitances,  violences physiques et morales, agression voire exploitation sexuelle, les enfants sont vulnérables et sont exposés à de multiples formes de violences sur leur lieu de travail.
    85 millions d’enfants sont soumis aux pires formes de travail. Les conditions y sont dangereuses pour leur santé : ils peuvent aussi se blesser avec des outils inadaptés à leur âge, subir les conséquences de la manipulation de substances toxiques, porter des charges lourdes qui nuisent à leur développement physique...
    Le travail des enfants forme une barrière contre le développement économique et social de leurs communautés et de leur pays tout entier.

    Source :

     

    « Mon Haïku 10L'Amour, c'est... 7 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter