• Les personnages en mouvement.

     

    Les personnages en mouvement. 2

    Les personnages en mouvement.

     

    Nous marchons à une allure raisonnable. En position verticale, pas une forte résistance à l’air. Nous avons à gravir une forte pente, l’inclinaison de la pente plus la résistance de l’air (déséquilibre) vers l’arrière, pencher en avant (coureur) position de l’effort FiG. a.

    Plus incliné, pente à monter plus forte, faible amplitude des foulées (pieds plus lourds) ancrer le corps au sol (équilibre)
    Terrain plat, position plus ou moins inclinée (équilibre) – affronter fort vent de face (déséquilibre) corps vers l’arrière FIG. b plus de vent plus pencher en avant résistance à la poussée démarche lourde (pieds décollent à peine bon ancrage.

    Le vent souffle de l’arrière le sujet se rejette en arrière le vent le précipite en avant plus vite qu’il ne veut.

    Porter à la main (ou sur l’épaule) une lourde charge, le bras et l’épaule qui sont du côté de la charge vont se relever ensemble pour aider et suivre le mouvement du buste qui s’incline du côté opposé à celui où se trouve la charge FIG. c

    Le poids du sujet plus poids de la charge sont ramené dans l’axe du corps et que tout le poids soit réparti sur cet axe plus la charge est lourde plus le buste devra s’incliner dans le sens opposé et plus l’épaule et le bras portant la charge se relèvent donc. Le geste du bras droit s’écarte du corps tel un balancier qui rééquilibre l’ensemble.

    Porter une forte charge devant lui dans ses bras. Répartir la totalité du poids du sujet plus le poids de la charge sur l’axe de son corps. Le sujet plus ou mois en arrière (charge plus ou moins lourde) FIG. d

    Charge sur le dos, position incliné, pencher vers l’avant pour répartir le poids du sujet plus la charge sur l’axe du corps FIG. e

    Mouvements des bras (problèmes équilibres) sujet en marche (mouvements amplifier (lancer, coups de poings, etc.) FIG. f

    La partie supérieure du corps accompagne plus ou moins le mouvement du bras (déséquilibre, le corps du côté du mouvement du bras – déséquilibre le corps du côté du mouvement)
    Avancer une jambe dans la direction du geste se qui empêche le corps de partir en avant à la suite du bras qui fait le mouvement.

    Les personnages en mouvement.


    Un personnage qui reçoit un coup et accuse bien le coup - un autre dans les mêmes circonstance, va s'effondrer sur le sol... Nuance ?
    - Position : le poids du corps se trouve déporté loin de son axe Fig a - Il tend le bras vers le sol pour amortir le contact avec le sol.
    - Position : il évitera la chute une jambe en arrière, le corps ne se déporte pas Fig b
    - Position : latérale, le corps fortement déporté loin de son axe : jambe opposée tendue - pas d'effondrement latéral Fig c
    - Position : déséquilibre sans point d'appui - effondrement Fig d
    - Position : déséquilibre ne tombe pas en arrière. Poids de l'objet à l'autre bout de la corde contre poids (jambe en arrière). étayé Fig e
    - Position : s'aider d'une canne étayer artificiellement son corps Fig f
    Tenir compte des lois de l'équibre et de la dynamique des corps est la voie la plus sûre pour dessiner des personnages en action vivants, dynamiques dans leurs mouvements.

     

    Les personnages en mouvement.

     

     

    « La richesse de l'ÂmeMon Haïku 52 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter