• Les proportions du visage en perspective

     

    Les proportions du visage en perspective

    Les proportions du visage en perspective

     

    Varier les angles de vue (pas de monotonie dans la succession d’images) pour accentuer l’effet psychologique d’un plan (un sujet vu d’en dessous, en contre plongée est plus impressionnant que vu sous un angle normal. Angles divers : plongée, contre plongée plus ou moins accentuées. Les proportions de ces personnages et en particuliers celles du visage déformé par l’effet de la perspective pourrait sensiblement varier par rapport à ce que nous avons vu précédemment.

    * Le visage vu de face ou de profil : angle normal – traits à peu près à l’horizontale Figure a
    Les sections du visage sont égales entre elles 1 – 2 – 3 – 4

    * En plongée (vue d’en haut) toutes les lignes et traits du visage (sourcils, narines, bouche) s’incurveront vers le haut Figure b
    Et plus incurvé si l’oeil de l’observateur et plus éloigné : les traits s’incurvent vers le haut en 2 plus qu’en 1, mais moins qu’en 3.
    Les sections diminuerons progressivement d’importance à mesure qu’elles s’éloignent de l’oeil. 1 sera plus grand que 2, 2 plus grand que 3 etc. La partie frontale (1 et 2) paraît plus grande que la partie inférieure du visage (3 et 4) vu en plongée.

    * En très forte plongée Figure d la partie frontale (1 et 2) prendra une importance démesurée, la partie inférieure sera très réduite (3) presque  entièrement marquée par la partie supérieure (4).

    * En contre plongée (vu d’en bas) toutes les lignes et traits du visage s’incurvent vers le bas. Plus ils s’éloignent de l’oeil de l’observateur Figure c. Les sections diminueront d’importance. Elle s’éloignent de l’oeil. La mâchoire paraît démesurée (contre plongée forte) par rapport à la partie frontale.

     

    Les proportions du visage en perspective

     

     

    « Toute sa vie… Faire l’amourMon Menu Halloween »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter