• Ouvrons-nous à l'inconnu

     

    Ouvrons-nous à l'inconnu

    Ouvrons-nous à l'inconnu

     

    Celui que l'on pense être n'est pas réel, ce n'est qu'une concoction d'événements, de désirs passés, de souvenirs.
    Cette concoction a une vie propre - elle avance à travers l'espace et le temps, en ne faisant l'expérience que des choses qu'elle connaît.
    Une expérience nouvelle n'est pas vraiment nouvelle ; c'est juste une légère modification de sensations très familières.
    S'ouvrir à l'inconnu signifie supprimer le fondement de nos réactions et habitudes familières.
    Nous pouvons remarquer, notre fréquence de répétition des mêmes mots, des mêmes goûts et dégoûts qui nous dictent notre emploi du temps, des mêmes gens qui remplissent notre vie de routine.
    Tout ce monde habituel est comme un bouclier. L'inconnu est à l'extérieur et, pour le rencontrer, nous devons vouloir l'accueillir à l'intérieur.

     

     

    « La passion de YolandeMon Haïku 40 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter